Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum

Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances
Forum d'entraide, de rencontres, d'échanges concernant la surefficience mentale, la précocité intellectuelle, le haut potentiel des enfants, adolescents et adultes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

famille de sur'eff, ou famille de dinguos?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum -> Préliminaires -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
matem63


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 1
Localisation: 63
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Oct 2014 - 22:11    Sujet du message: famille de sur'eff, ou famille de dinguos? Répondre en citant

Bonjour à vous,

Ca fait des années que je cherche quelle est ma maladie mentale... D'autiste à bipolaire, y'a pas mal de points communs...
"Autiste", on me l'a déjà sorti, tout comme "incapable", "tarée", 'immature" et même "asociale".
Trop de trucs bizarres dans la tête, incapable de tenir une conversation sans penser à 4-5 choses en même temps, une surchauffe constante. Le médecin traitant qui dit : "il faut vous reposer", la psy :"vous en savez plus que moi, je ne peux rien de plus pour vous". Et une méthode infaillible pour retrouver les objets perdus : penser à l'objet perdu juste avant de rejoindre le brave et précieux Morphée, comme ça, les rêves s'orientent vers le contexte et le moment de la perte, c'est infaillible, les neurones galopent et l'objet perdu est retrouvé lors d'un "rêve" qui me réveille en sursaut en pleine nuit, et à tous les coups mes neurones bizarroides, (ceux qui refusaient de retrouver en plein jour l'objet délinquant) m'indiquent précisément où il se trouve.
Un cheminement insaisissable, incontrôlable, frôlant la pathologie...
Je refuse de me considérer surdouée, je n'ai rien d'un génie, mon cerveau est bien trop capricieux.
Mon plus gros souci, c'est que j'ai l'impression que, parmi mes 4 enfants, il y a... 4 zèbres.
L'ainé s'endort non pas avec des histoires, mais avec l'Histoire. Il raffole des anecdotes sur l'Histoire en général, depuis ses 4 ans il est fasciné par Bertrand Du Guesclin et la monarchie française. Il aime tout, surtout apprendre et découvrir. Il est brouillon, désorganisé, tête en l'air, peu sûr de lui, curieux, gai, toujours allant, avide de découvrir de nouvelles choses. fana de sport, à 10 ans il se passionne de statistiques. Il a une mémoire incroyable, c'est mon pense-bête.
La deuxième est un pack de TNT ambulant. Pouvant être aussi attachante qu'exécrable, elle a un flair inouï concernant les gens. J'ai une confiance absolu dans son comportement vis à vis des gens... si elle s'en tient loin, je sais que ça ne collera pas de ces gens à moi, quels que soient mes efforts. Si elle va au contact physique avec des inconnus, je sais que ça passera aussi d'eux à moi. Elle ne supporte pas l'injustice, ses remarques sont pertinentes depuis qu'elle sait parler (à 14 mois elle parlait comme une enfant de 4-5 ans), ses colères sortent aussi fort que sa tendresse. Avec elle, pas de juste milieu... c'est un tourbillon d'amour et de guerre des nerfs.
Le troisième, plus calme, ne supporte pas que les autres apprennent moins vite que lui. Bah oui, pourquoi faut toujours que la maitresse répète? L'échec lui est insupportable, tout est compétition. Tourbillon aussi, à sa façon, il y a en lui une infinie délicatesse, une fragilité que j'ai ressentie dès le premier contact physique à la naissance. Il cache son hyper émotivité sous des airs de gros dur, mais à 6 ans, je sens en lui un paradoxe énorme, un mal-être profond, et beaucoup trop de questions. Sa logique est imparable, ce qui manque de logique l'agace, l'irrite et l'obsède.
Le dernier (et pas des moindres...) montre parfois des signes d'autisme. Inexpliquable et infatigable amoureux de clés, il promène son trousseau jusque sous l'oreiller. le plus beau cadeau qu'on peut lui faire, c'est une vieille clé rouillée. Têtu comme une mule, tendre, plutôt solitaire, il est capable de mettre sur les nerfs 3 adultes pendant toute une journée, à l'école, et le lendemain, un ange... Insaisissable, déroutant, surprenant, un monde imaginaire très particulier et trop proche à mon goût du réel, à 4 ans il est déjà hors des normes imposées.

L'ainé a passé un test QI, qui a révélé une large aisance intellectuelle. Plus qu'aisance, d'ailleurs. La deuxième, qui a rechigné à faire le test, n'a pas pu être "chiffrée"... elle a complètement faussé le test, la psy refuse de lui faire passer un nouveau test pour l'instant (surtout à cause de l'équilibre familial perturbé), mais elle confirme que ma titoune n'est pas dans les normes. Je n'ai pas envie de faire passer le test aux deux petits. Le QI n'est, à mon humble avis, qu'un chiffre qui classe, et qui ne reflète pas l'être humain ainsi étiqueté.

J'élève mes 4 enfants quasiment seule, sortant d'un divorce difficile, après 8 ans d'une vie commune douloureuse et compliquée (deux psys m'ont confirmé la piste du pervers narcissique pour mon ex mari... merci les dégâts Evil or Very Mad ). Je gère bien mes enfants, mais la scolarité pose problème. Le parcours est chaotique, et mes enfants sont en souffrance. Je ne sais plus vers qui me tourner, à qui faire confiance.
Je ne pense pas que mes enfants soient précoces, ni surdoués, mais juste dotés d'une émotivité trop développée difficile à gérer à leur âge, ainsi qu'une aisance intellectuelle qui les met en décalage par rapport aux enfants de leur âge. Les consults psy ne donnent rien, nous pataugeons tous les 5... enfin, je fais ce que je peux pour que les loupiots ne pataugent pas, seul l'avenir me dira si j'ai réussi...
Je suis proche de l'épuisement, tant par ce tourbillon perpétuel qui me grille les neurones un par un (et dix par dix, même Laughing ) que par toutes ces interrogations sur le présent et l'à-venir de mes enfants.

Please, help me...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct 2014 - 22:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
verte


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2014
Messages: 8
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Oct 2014 - 15:52    Sujet du message: famille de sur'eff, ou famille de dinguos? Répondre en citant

interressant vu mon experience personnelle je dirai kil ne fo pas trop tirer sur le soi disant pervers narcissique ou le nom qu'on lui donne car l peut equilibrer les gens comme nos dumoins c'est mon ressenti

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:31    Sujet du message: famille de sur'eff, ou famille de dinguos?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum -> Préliminaires -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com