Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum

Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances
Forum d'entraide, de rencontres, d'échanges concernant la surefficience mentale, la précocité intellectuelle, le haut potentiel des enfants, adolescents et adultes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Y'a quelqu'uuuuunnnn ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum -> Préliminaires -> Haut potentiel ou pas ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LUBJAN


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 2
Localisation: BASSE BRETAGNE
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 01:03    Sujet du message: Y'a quelqu'uuuuunnnn ? Répondre en citant

Bonsoir,

Vu la date du dernier message posté, je me demande si ce forum est toujours actif mais je tente :

Je viens de lire une grande partie des messages de ce forum, et je n'ai pu m'empêcher de penser un instant que j'en étais l'auteur !
Mon Dieu, que de souffrance...

J'ai fait plusieurs tests quand j'étais enfant, notamment à la demande des différentes écoles que j'ai fréquenté, mais je n'ai jamais pu en connaître les résultats.

J'ai appris à lire à 3 ans, mais je n'ai pas pu tenir un crayon correctement avant l'âge de 18 ans, même si je savais écrire sans fautes dès 4 ans.

Appris à nager à 4 ans, et le vélo aussi... je dévorai de nombreux ouvrages, tant BD que polar (San Antonio) en passant par Baudelaire, J.Verne, Agatha Christie... etc

Mon entrée en primaire à été douloureuse, je ne comprenais pas ce que je venais faire au milieu de tous ces marmots et ma maîtresse non plus d'ailleurs, elle ne supportait pas d'avoir dans les pattes un gamin qui savait déjà tout ce que l'on enseigne en CP. J'étais donc astreint à de longues heures de lignes pour, je cite : "corriger l'indiscipline de mon écriture".

Les choses se sont calmés à mon entrée dans la classe des "grands" qui cumulait du Ce1 au CM2 et j'ai eu d'excellentes notes jusqu'en fin de primaire, où je passais pour un insupportable "Monsieur Je -Sais - Tout".
Mon instit était passionné de nature et d'aviation et notre toute petite école lui laissait les coudées franches pour gérer l'enseignement à sa façon, en adaptant le contenu pédagogique des cours à chaque écolier.

Le début du secondaire fut un véritable cataclysme pour moi : trop de monde, trop de bruit, les odeurs, la personnalité de certains professeurs... et je fis plusieurs fugues.
Ce qui m'a conduit droit en "CPA-CPPN", dont les anciens se souviennent sans doute (Je vous parle d'un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître...)
J'ai raté mon CAP de serveur par manque d'intérêt complet pour la question, ma mère était restauratrice,  elle m'avait mis au travail avec elle depuis mes 7ans et la restauration n'avait plus aucun intérêt pour moi.

Je me suis engagé dans l'armée à 17 ans, dans l'idée de m'éloigner le plus possible d'une cellule familiale inexistante mais pourtant étouffante. 
Échec : "remet en cause le raisonnement de ses supérieurs et fait preuve d'insubordination" qu'y z'on dit...
Je me suis fais virer au bout d'un an.

Je me suis alors passionné pour le parachutisme sportif, et grâce à quelques économies, j'ai pu obtenir en 1 an le niveau technique nécessaire au brevet d'état 1er dégré.
 J'ai attaqué sans le certificat d'études, un diplôme équivalant à Bac +2 aujourd'hui, et je l'ai eu en 2 ans avec les félicitations du jury !
Au bout de deux ans, j'ai trouvé une compagne et j'ai instantanément laissé tomber mon métier de moniteur pour la suivre.

J'ai ensuite fait une succession de boulot différents, de vendeur en porte à porte jusqu'à thanatopracteur,  et j'ai découvert les métiers de la sécurité incendie après la naissance de notre premier enfants ( 2 enfants apparemment HP tous deux).
J'ai obtenu un diplôme d'ingénieur et de préventionniste en étant classé major de promo,  et j'ai abandonné après 5 ans d'activité pour me lancer dans le commerce avec ma future ex-femme comme associée...

Le commerce tournait fort, mais je n'avais pas "blindé" mon montage financier croyant que mon honnêteté et mon ardeur à la tâche suffirait.
J'ai perdu l'ensemble de mes biens au moment de la crise des sub-primes, et mon couple a explosé 5 ans plus tard, madame ne supportant plus notre déchéance et la baisse des revenus.

Bref.... j'ai aujourd'hui 50 ans, 17 diplômes différents dont un doctorat tout récent, j'ai connu la rue pendant un temps mais je me reconstruis peu à peu, pour le meilleur ou pour le pire.
En fait je m'en fous complètement, ma condition m'importe peu...
Je vis de minima sociaux, de débrouilles et combines en tout genre, quelques fois à la limite de la légalité.

Ce qui me porte aujourd'hui ? 
Ma passion pour la musique, je suis bassiste et j'essaie de faire ce qu'il faut pour devenir intermittent, avec comme optique que ce n'est pas le type de musique jouée qui importe, mais les gens avec qui je la joue...
Et la certitude que toute cette comédie à laquelle je n'adhère pas s'arrêtera  le jour de ma mort, me laissant le temps de faire un peu le point avant le prochain cycle...

Mon seul regret : avoir deux enfants géniaux que je ne peux pas guider dans la vie autrement qu'en leur disant : "quoi que tu fasses... fais le bien ! "

Voilà, je pense que j'ai dit l'essentiel...
Je ne cherche pas de réconfort, j'accepte mon sort avec résignation et j'essaie de tirer le meilleur de cette "particularité"...

J'aurai grand plaisir à échanger avec vous si le coeur vous en dit, et si ce forum est toujours actif, bien sûr...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 01:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douance, haut potentiel, surefficience, précocité intellectuelle : Handicaps et chances Index du Forum -> Préliminaires -> Haut potentiel ou pas ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com